7 façons d’agir dans la crise

7 façons d'agir dans la crise

Comment agir ? Comment rester unis et solidaires face au virus qui se propage partout à travers le monde ? Comment se mobiliser pour répondre aux besoins des uns des autres quand nous sommes obligés de rester confinés chez nous ? Comment se rendre utile tout en restant chez soi ?  Comment rester dans l’amour alors qu’on ne ne peut même plus se voir ?

Les contacts physiques sont à éviter pour notre sécurité et celles de nos proches : comme chrétiens, montrons l’exemple en écoutant les conseils des professionnels de santé : respectons le confinement, restons chez nous ! En revanche, il existe d’autres solutions pour faire face à la solitude et la détresse qui s’empare de nos contemporains. En voici quelques-unes, à étoffer et partager sans modération ! (1)

1. Passer du temps en famille

En priorité, nous devons prendre soin de nos familles sous notre propre toit.

  • Profiter de ces temps de repos forcé pour passer des moments privilégiés avec ses enfants
  • Raconter des histoires
  • Faire des gâteaux
  • Regarder de bons films
  • Jouer au ballon si on a de la chance d’avoir un jardin…
  • Jouer à des jeux de société qui mettent une bonne ambiance
  • Faire des puzzles
  • Organiser des ateliers artistiques : dessins, peintures…
  • Bricoler avec ses enfants
  • Ecrire des lettres

2. Appeler des proches

Appelez vos proches, vos parents, surtout s’ils sont âgés : assurez vous qu’ils vont bien, ayez une belle conversation avec eux.  Et si ce confinement était aussi l’occasion idéale pour appeler cette vieille tante ?

3. Appeler ceux qui sont seuls

Vous connaissez sûrement des personnes seules : célibataires, séparés ou veufs, jeunes ou moins jeunes. Un petit coup de fil et hop, on glisse une parole encourageante !

4. Ecrire à des personnes seules que nous ne connaissons pas

Vous avez sûrement entendu parler de cette excellente initiative, 1 lettre 1 sourire, qui consiste à écrire aux personnes âgées privées de visites car confinées en Ehpad ?

5. Agir avec responsabilité

Tout le monde ne peut pas devenir volontaire avec une association humanitaire (photo ci-dessus). Alors agissons déjà notre petite échelle. lus que jamais, il faut montrer l’exemple : respectons la tranquillité et le sommeil de nos voisins, enterrons les haches de guerre où qu’elles se trouvent. Soyons responsables de nos actes : n’imitons pas ceux qui agissent de façon individualiste en faisant leurs courses par exemple, mais au contraire, montrons-leur le chemin.

6. Répandre la paix pour endiguer la peur

Restons optimistes et réalises à la fois. Ne surenchérissons pas aux discussions négatives, aux fakes news, ne nous insurgeons pas contre eux à qui une peur panique ou une inconscience rare font faire n’importe quoi. Montrons-nous compéhensifs, sans juger personne. Soyons des artisans de paix ! Cela apaisera les nombreuses tensions et angoisses qui sont très contagieuses, comme la paix et la joie le sont aussi.

7. Utiliser les dernières technologies pour communiquer en rassurant et encourageant le monde entier !

Continuons à communiquer, par tous les moyens que la technologie offre de nos jours : What’s app, Skype, et les réseaux sociaux !

Dieu nous rappelle qu’il nous donne la force d’agir : “Je peux faire face à toutes les difficultés grâce au Christ qui m’en donne la force.” (2)


(1) Librement inspiré d’un article de Topchrétien

(2) Philippiens 4,13.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *