Dans l’épreuve, comment trouver la joie ?

Dans l'épreuve, comment trouver la joie ?

Pour certains d’entre nous, l’idée même de joie dans l’épreuve nous paraît impossible à vivre. Et pourtant, malgré tout, dans l’épreuve, on peut trouver la joie. Comment faire ?

Cela peut paraître un peu fou, mais Saint Jacques, dès le premier chapitre de sa première lettre, nous dit : “Considérez comme une joie extrême, mes frères, de buter sur toute sorte d’épreuves.”

Et il explique pourquoi : “Vous le savez, une telle vérification de votre foi produit l’endurance, et l’endurance doit s’accompagner d’une action parfaite, pour que vous soyez parfaits et intègres, sans que rien ne vous manque.”

Alors, du coup, il faut demander la foi, la confiance en Dieu. Et cela nous donne la joie ! Une épreuve survient ? Elle est une sorte d’action parfaite que vous pouvez offrir à Dieu. Et cela vous donne encore plus de joie ! Dingue, non ?

Les épreuves font mal

Alors, oui, bien sûr, les épreuves font mal. Parfois très mal, même. Et nous ne voulons pas de cette souffrance, à juste raison : nous ne sommes pas fous, nous ne voulons pas souffrir ! Cependant, dans le creuset de ces épreuves, se trouvent des leçons qui vont nous faire croître dans l’amour des autres et de Dieu. L’apôtre Pierre l’a dit lui aussi, au début de sa première lettre : “Aussi vous exultez de joie, même s’il faut que vous soyez affligés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d’épreuves” (2). Et d’ajouter :  “Elles vérifieront la valeur de votre foi qui a bien plus de prix que l’or – cet or voué à disparaître et pourtant vérifié par le feu –, afin que votre foi reçoive louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus Christ.”

Ainsi, au moment même où le confinement nous ramène tous à la juste valeur des choses, nous sommes invités à  offrir nos épreuves ! Ce que vous vivez de difficile sera comme une louange offerte à Dieu, qui transformera tout cela en joie. Le croyez-vous ?

Une joie “inexprimable”

Ainsi, par l’épreuve, en essayant de croire davantage à Lui, vous trouverez une grande joie que vous aurez même du mal à exprimer, dit encore Saint Pierre un peu plus loin : “Lui, vous l’aimez sans l’avoir vu ; en lui, sans le voir encore, vous mettez votre foi, vous exultez d’une joie inexprimable et remplie de gloire, car vous allez obtenir le salut des âmes qui est l’aboutissement de votre foi.”

Et vous serez d’accord avec nous : si l’épreuve que vous vivez, à cet instant même, malgré son côté pénible et même insupportable, vous apporte le salut éternel, c’est une grande joie pour vous comme pour nous tous, au ciel et dès ici bas !

Alors vous pouvez déjà louer Dieu, avec le chant ci-dessous, pour ce cadeau, pour cette grâce reçue !


(1) Jc 1,2

(2) 1 Pi 1,6


commentaires

  1. Une prière de Marc-Aurèle est remplie de sagesse : « Seigneur, aide-moi à lutter contre les souffrances contre lesquelles je peux lutter, aide-moi à transformer les souffrances qui sont inéluctables et donne-moi la sagesse de faire la différence. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *